Nous contacter : 04 75 70 99 07 ou contact@psse.fr

 

Jambes lourdes, tendinites, hygromas… Les risques liés à l’activité physique peuvent aussi atteindre les membres inférieurs.

 

La position debout prolongée peut provoquer une sensation d’inconfort, des problèmes circulatoires, des douleurs du bas du dos et des membres inférieurs.

 

Les salariés amenés à travailler à genoux ou accroupis peuvent présenter des hygromas du genou ou d’autres pathologies telles qu’une paralysie des muscles releveurs du pied.

 

Maladies cardiovasculaires

 

Les professions les plus dures physiquement sont aussi celles qui présentent les taux de pathologies cardiaques les plus élevés. Des facteurs psychosociaux (faible contrôle sur le travail, monotonie du travail, faible soutien…) peuvent également favoriser la survenue de ces types d’atteintes.

 

Hyperthermie

 

En cas de travail à la chaleur, accomplir un travail physique intense peut conduire à une hyperthermie voir à un coup de chaleur. Plus la charge de travail est lourde, plus la chaleur est difficile à supporter, et plus le risque de coup de chaleur est important.

 

Fatigue et douleur

La fatigue physique se traduit par une diminution progressive des capacités fonctionnelles. Elle peut être source d’accidents, de TMS et être aussi à l’origine de coûts pour l’entreprise (baisse de performances, diminution de la qualité…).

 

La douleur traduit une atteinte de l’organisme mais peut aussi être liée à des composantes psychologiques. Un état de fatigue ou une douleur persistante doivent être considérés comme des signaux d’alarme. Ils peuvent traduire une surcharge physique et doivent conduire à remettre en cause les conditions d’exécution du travail.